• Facebook - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle
  • Twitter - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
Walaa Dakak

labyrinthe du temps

mai 16 >  juillet 20 2019

Labyrinthe du temps, 20 x 25 cm, 2017 © Walaa Dakak

Tout est suspendu…

Les objets, les rêves, les idées et nous-mêmes, les hommes.

Le lien qui les attache n’a qu’une stabilité chimérique.

Comme si notre destin tournait en boucle… des objets suspendues qui attendent d’autres suspendues dans une répétition éternelle.

Nous vivons cette attente, l’attente de la vie ou celle de la délivrance.

L’embarras est la persistance de l’attente qui semble infinie, tout ce qui advient n’est qu’une nouvelle illusion.

Je dessine le temps à travers la pluie. La pluie qui est le plus archaïque symbole de l’attente dans les anciens mythes.

Je m’arrête alors que la pluie touche la terre, à l’instant du commencement de la vie ou de son étouffement, au moment de ses manifestations au bord des cercles en mouvement perpétuel. 

En haut, le brouillard se tient debout, aussi lointain que présent, il envoie à la terre des gouttes de pluie et regarde en silence leur destin.  

Je dessine la goutte de pluie suspendue et l’écho de sa chute et je ne sais plus qui des deux est réel ou illusion.

En attendant, 24 x 32 cm, 2017  © Walaa  Dakak

En attendant, 250 x 200 cm, 2017 © Walaa Dakak