• Facebook - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle
  • Twitter - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
Anne-Marie Filaire

Paysages d'Auvergne et Fragments d' Orient

en résonance avec la Biennale de Lyon 2019 

19 septembre > 31 octobre 2019

Auvergne, 10,5 x 15,5 cm,  1994 © Anne-Marie Filaire

Colonie israélienne de Maale Adumim, 50 x 60 cm, Palestine, juillet 1999 © Anne-Marie Filaire

PAYSAGES D’AUVERGNE ET FRAGMENTS D’ORIENT 

 

De son Auvergne natale aux poudrières du Moyen-Orient, 

Anne-Marie Filaire s'intéresse ​aux paysages, aux frontières, aux zones de démarcation.

L'oeuvre d'Anne-Marie Filaire constitue une exploration poétique de l'homme dans son environnement, dans ses limites corporelles, psychiques et politiques.  ​

.

Anne-Marie Filaire est née en 1961 à Chamalières. Elle vit à Paris. 

Elle enseigne la photographie à l’Institut d’études politiques (SciencesPo) Paris. 

Depuis trente ans, son travail photographique se situe particulièrement dans les zones dites frontières au Moyen Orient (Israël, Palestine, Jordanie, Yémen, Emirats-Arabes-unis, Liban), Extrême Orient (Cambodge, Vietnam), en Afrique de l’Est et au Maghreb (Erythrée, Egypte, Maroc, Algérie) ainsi qu’en Europe.

 

Ce travail l’a notamment amenée à s’intéresser à la question complexe de la construction d’espaces intimes dans différents contextes, l’Egypte, la Palestine, l’Algérie et les Emirats arabes Unis. 

En 2017 ses travaux ont fait l’objet d’une exposition rétrospective au MUCEM à Marseille et ont été présentés à la Bibliothèque nationale de France et à l’Institut du monde arabe à Paris. 

L’ouvrage « Zone de sécurité temporaire » publié aux éditions Textuel / Mucem a obtenu le Prix du meilleur livre de photographie FILAF 2017. 

Ses photographies sont exposées en 2018 au Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, et au Palais d’Iéna à Paris. 

Auvergne, 40 x 50 cm, 1994  © Anne-Marie Filaire