Shingai Tanaka

Peinture, calligraphie contemporaine

10 février > 25 mars 2022

2021-09-03 13.03.27 copie 2.jpg

©Shingai Tanaka, 2003-2005

©ShingaiTanaka-regrdsudgalerie.JPG

©Shingai Tanaka, 2003-2005

SHINGAI TANAKA (1942-2007) était un Maitre calligraphe reconnu dans le monde entier, qui vivait entre Kyoto, Lyon et l’Italie.
Passionné dès l'enfance par la calligraphie, il étudie cet art à Kyoto, et deviendra au temple de Kurama, maître du « Sho » qui signifait art de la calligraphie, qu’il préféra au mot « calligraphe ».
En 1984, il fonde à Kyoto, l’association Sho International, ainsi qu'à Lyon dans les années 2000.

Son travail mêlant la calligraphie contemporaine et la peinture abstraite, avait fait l’objet de plusieurs expositions à la galerie Regard Sud. Très attaché à l’amitié qu’il avait noué avec son directeur Abdellah Zerguine, Shingai Tanaka a légué ces peintures à la galerie Regard Sud.
C’est son travail en tant que peintre et méconnu du public que la galerie présente.

Les œuvres calligraphiques de Shingai Tanaka, reconnues au Japon et en Europe, sont conservées au Musée de l’Imprimerie de Lyon, Musée national des Arts asiatiques Guimet, et à la Bibliothèque nationale de France (BNF). Pour la Bibliothèque, le travail de l'artiste représentent la première entrée conséquente d’œuvres japonaises contemporaines, d’un intérêt majeur pour les chercheurs.

Inspiré autant par la calligraphie contemporaine que par l’expressionnisme abstrait venu des Etats-Unis (Pollock, Rothko...), il puisait ses idées dans les lignes et les courbes du paysage du Mont Kurama à Kyoto.

Ses peintures dénotent de son originalité mêlant gouaches ou acryliques et calligraphie. Comme par nécessité, l'artiste a eu le besoin de s’extraire des carcans réducteurs de la calligraphie japonaise millénaire, très codifiée, afin d’expérimenter une nouvelle forme d’art et se passionnait pour l’expressionisme abstrait et les différentes techniques d’expression telle que l’écriture automatique :

« Mon œuvre est déjà réalisée avant que je la dessine sur le papier. A partir du moment où je me mets à dessiner, je ne pense plus à la manière dont je vais m’y prendre. Ma main et mon pinceau bougent spontanément. Mon esprit passe par mon bras et mon pinceau dessine pour réaliser naturellement l’œuvre conçue auparavant dans mon esprit ». Ainsi, ces toiles témoignent de l’impression suscitée par le travail inné de l’artiste. La peinture est appliquée sur la totalité de la surface de la toile, il complète ensuite avec des couleurs contrastantes comme le jaune et le rouge, le blanc, le noir. Le rythme de couleurs mêlant les gestes calligraphiques témoigne de son intérêt pour la peinture occidentale et les peintures de « l’Action Painting ». Les variations de couleurs évoquent aussi des paysages naturels qui le rapprochent du « Color eld Painting ».

Sa venue en Europe témoignait de son désir de faire connaître par la pratique cet art de la calligraphie. Mais, parallèlement il souhaitait être reconnu comme peintre contemporain au niveau international, d’où ses recherches picturales, dont le cheminement fut malheureusement interrompu par son décès.